Randonnée
audio-guidée

Rolampont - Faverolles

Les bornes gravèes




Le long du chemin boisé que vous empruntez actuellement, vous allez rencontrer des bornes et pierres levées, figées régulièrement dans le sol. Ces bornes servent à délimiter les espaces sur lesquels les habitants ou une autorité pouvait exercer leurs droits d’usage.

Dès le moyen Age, différentes méthodes d’abornement ont été utilisées. Les plus précaires consistaient à marquer les arbres ou utiliser des repères offerts par la nature : arbres, cours d’eau, pierres… Plus tard, des jalons ont été créés et mis en place dans l’unique but de dessiner les limites. Le placement de bornes est une méthode plus systématique que les précédentes, qui va officialiser le rôle de ces repères.

Il arrivait que certains riverains tentent de déplacer les bornes à leur avantage. Pour contrecarrer ce fait, on plaçait des pièces de monnaie, des charbons ou des tessons de poterie sous la borne. En cas de litige, l’absence de ces témoins trahissait le déplacement de la borne.

Observez bien les bornes que vous allez croiser. Les plus anciennes se présentent sous la forme d’une pierre naturelle levée. Sur l’une des faces, on remarque un soc d’araire qui représente la communauté villageoise essentiellement composée de laboureurs. La seconde face porte, quant à elle, une gravure représentant une main gauche. Ce sont les armoiries du chapitre de Langres, marquant ainsi leurs terres dans cette contée, dans la seconde moitié du 18ème siècle.

La ville de Langres, distante d’une douzaine de kilomètres, est en effet le siège d’un important diocèse depuis le 4ème siècle avec, à sa tête, la figure emblématique de l’évêque. A ses côtés, le chapitre cathédral, constitué de chanoines, fut fondé en 834. Ces derniers avaient un rôle important, élisant l’évêque à l’origine et administrant les biens de l’évêché en cas de vacance du siège. Détenteurs de nombreuses seigneuries en pays langrois, ils bénéficièrent de revenus importants qui leur permirent de mener à bien une politique de construction. A Langres, la cathédrale, le cloître, les maisons canoniales ou l’ancien hôpital Saint Laurent, sont des témoignages éloquents de l’ancien quartier religieux et de la puissance du Chapitre de Langres.

Bornes gravees

Poursuivez votre marche en suivant ce petit chemin, puis arrêtez-vous plus loin dans la forêt.

Mentions Légales | Plan

Office de Tourisme du Pays de Langres - BP16 - 52201 Langres cedex - Tél : 03 25 87 67 67 - Fax : 03 25 87 73 33